TRAVEL Vietnam

Vietnam – Hoi An

13 juin 2017

Et on se retrouve une nouvelle fois, au matin de notre 6ème jour. Après avoir passé 5 jours dans le Nord du Vietnam, nous partons aujourd’hui pour le centre, et plus particulièrement pour la ville de Hoi An. Pour nous y rendre, on avait le choix entre 14h de bus, ou 1h15 d’avion. N’ayant que 15 jours pour tout faire, nous avons préféré prendre l’avion. Mais nous avons tout de même perdu une bonne demi journée. Le plus long n’a pas été l’avion, mais plutôt l’arrivée. En effet, après une heure de vol, nous atterrissons à DaNang, grande ville à trois quart d’heure de Hoi An. Comme depuis le début nous fonctionnons beaucoup avec les bus, nous partons à la recherche d’un bus, mais après avoir demandé à plusieurs personnes, on doit se rendre à l’évidence, aucun bus ne part de l’aéroport. On part donc à pieds à la recherche d’un arrêt de bus dans la ville, vaguement indiqué par un chauffeur de taxi. Et après une bonne heure à marcher, à demander notre chemin, à se perdre au milieu de zone de travaux, on finit par tomber sur un vietnamien prof d’anglais, qui nous aide à nous y rendre. On trouve enfin le bus et c’est parti pour une heure de route.

Prendre le bus au Vietnam est une véritable expérience. Il y a toujours deux personnes dans le bus : le chauffeur, et la personne qui vend les tickets. A peine entrées dans le bus, on nous désigne aussitôt deux sièges : il est interdit de rester debout ! Mesure de sécurité assez drôle quand on sait que les arrêts n’ont d’arrêt que le nom : en vérité, le bus ralenti, se déporte légèrement, et le vendeur de ticket attrape la personne qui veut monter et la tire dans le bus qui continue à avancer !!

Une fois arrivées à Hoi An, le bus ne nous dépose pas dans le centre ville, et pour nous y rendre, nous n’avons d’autre choix que de prendre un xe om, ces taxis motos. On est deux, mais cela ne pose pas de soucis, on la fait à la mode vietnamienne : à 3 sur le scooter (sans compter les deux gros sacs à dos plus nos autres petits sacs…) 🙂

Une fois dans le centre, il est 18h, on s’empresse donc de chercher une auberge où dormir, et notre choix se tourne vers le Lilac Hostel, où l’on prend une jolie chambre double avec une baignoire de folie. On se pose 5 minutes autour de la piscine de l’hôtel, et on part visiter la ville pour la soirée.

Hoi An est connue comme la ville des lanternes, et on comprend vite pourquoi. Partout où nos yeux se posent il y en a. Avec la nuit qui tombe, elles commencent toutes à s’allumer comme des petites lucioles dans le noir, et l’ambiance devient magique. Dans la rue de notre hôtel, on s’arrête devant une première boutique qui vend des lanternes. Les vendeuses voyant notre intérêt nous proposent alors de réaliser la nôtre nous-même avec leur aide, et de repartir avec ! Un moment de partage en toute simplicité, à apprendre à faire une lanterne dans une petite boutique, qui restera je pense un de mes préférés.

Une fois nos oeuvres terminées, on continue notre chemin. Hoi An est également connue pour le shopping, et en particulier le sur-mesure, que ce soit pour les vêtements, la maroquinerie ou encore les chaussures. Et c’est d’ailleurs sur des chaussures que je craque. Il est 20h quand on entre dans la boutique, et après avoir choisi les chaussures, la vendeuse me fait comprendre que si je le souhaite, je peux en avoir des sur-mesure pour le lendemain 14h !! J’ai donc pu choisir les couleurs et le type de cuir, et elle a ensuite pris toutes mes mesures. Cette soirée s’annonce vraiment parfaite.

On prend RDV pour le lendemain 14h, puis on continue notre chemin vers le coeur de la ville. Normalement payant car classé monument historique, il est ouvert à tous le soir, et accueille un marché de nuit. On y accède par un pont, magnifiquementilluminé, sur lequel on passe quelques minutes à observer la foule, les vendeuses de lanterne, les gens qui font de la barque… Arrivées sur le marché, je n’ai qu’une envie : tout acheter ! C’est vraiment le paradis des touristes. Malheureusement, cette soirée si bien partie va d’un coup mal tourner pour moi : je commence à être malade. Crampes à l’estomac, nausées, incapable de manger, écoeurée par les odeurs, la réalité du voyage me rattrape et on décide finalement de rentrer, mais pas sans avoir fait quelques achats au préalable.

Après une bonne nuit de sommeil je me réveille soulagée, je me sens mieux. Et heureusement, car la journée est chargée ! On commence par un cours de cuisine que l’on a réservé la veille à l’hôtel. On passe la matinée avec une guide, qui nous amène tout d’abord au marché pour nous faire découvrir l’effervescence de ce lieu, ainsi que les produits populaires, que l’on ne connait pas ou très peu. On embarque ensuite sur un joli bateau, direction « Coconut Island ». Sur le chemin, des pêcheurs viennent nous montrer leur butin, et nous apprennent à pêcher comme eux. Une fois arrivés près d’une forêt de cocotiers aquatiques, notre bateau s’arrête, et des drôles de petits bateaux, des coconuts boats, viennent nous chercher pour nous amener au lieu où l’on va apprendre à cuisiner vietnamien. Pendant ce cours, nous découvrons la technique de pliage des rouleaux de printemps, la préparation de la salade de papaye verte, les pancakes croustillants vietnamien, et la cuisson du porc au caramel. Et le mieux dans tout ça, c’est qu’on finit le cours en dégustant tout ce que l’on a préparé ! Un super moment pour une passionnée de cuisine comme moi 🙂

Il est ensuite temps de rentrer à l’hôtel. 14h, l’heure d’aller récupérer mes chaussures. J’en tombe amoureuse dès que je les vois, elles sont juste parfaites ! Nous avons maintenant l’après-midi de libre pour nous balader. On loue donc un scooter et on s’aventure autour de la ville. On a repéré un village de la poterie. Peu indiqué, on se perd, mais heureusement, un couple à scooter nous propose gentiment de nous y emmener. On le suit, et on arrive devant ce qui ressemble plutôt à un musée de la poterie. Le musée en lui même n’est pas tellement intéressant, mais ils proposent de s’essayer à la poterie, en faisant son propre petit vase, avec l’aide d’un professionnel, alors je suis ravie 🙂

Après avoir chacune réalisé un chef d’oeuvre, on remonte sur notre scooter, et on se dirige vers… LA PLAGE ! Quand on y arrive, le soleil se couche. Le décor est vraiment beau, la plage est très longue, et le sable, contrairement à ce que l’on pourrait penser, est plutôt foncé ! Mais surtout, on y découvre une belle eau transparente et chaude, parfaite pour ce baigner en cette fin d’après-midi. Il fait nuit quand on repart. Décidées à profiter autant que possible du scooter, on s’amuse à se perdre entre les rizières et à prendre des détours pour finalement rentrer. Nous profitons de notre dernière soirée à Hoi An pour faire une grosse session shopping/souvenirs, pendant laquelle je craque pour une jolie robe longue, un kimono pouvant faire office de robe de chambre légère, et une combi-short assez chic 🙂

Après avoir bien flâné, on rentre finalement à l’hôtel, pour notre dernière nuit. Le lendemain, on quitte déjà cette jolie ville pour laquelle j’ai vraiment eu un coup de coeur.

Je vous retrouverai la semaine prochaine dans le sud du Vietnam ! En attendant, j’espère que vous appréciez suivre mes petites aventures. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le dire en commentaire 🙂

 

__Charline__

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :