TRAVEL

Un week-end en Auvergne

25 juillet 2018

Un week-end au vert, quand on habite Paris, est pour moi une véritable bouffée d’oxygène. C’est pourquoi j’essaie toujours de passer mes fins de semaines en dehors de la capitale. Famille ou amis, tout est prétexte à fuir pour des petits moments hors du tumulte de la ville.

Et ce week-end, je suis partie respirer du bon air frais en Auvergne entre copines. Au programme : découverte de cette région que je ne connaissais pas. En deux jours, nous avons pu avoir un bel aperçu de ce qu’elle a à offrir, et plutôt que de simplement poster mes photos en storie sur instagram, j’ai préféré vous faire cet article, qui j’espère vous donnera des idées si vous y aller un jour !

Arrivées à Clermont-Ferrand samedi midi, nous sommes directement parties direction le Col de la Croix-Morand et plus précisément le refuge étape Le Buron du Col pour y déguster la spécialité locale : la truffade, une sorte de tartiflette au Saint Nectaire. Alors oui, une truffade ce n’est pas forcément de saison, mais nous n’avons pas eu la chance d’avoir un grand soleil, donc elle se prêtait bien au temps gris et frais de ce week-end. Une petite bière du coin pour arroser tout ça et une tarte aux myrtilles plus tard, nous finissons dans de gros canapés bien confortables pour digérer ce repas !

Difficile d’en sortir de ces canapés, mais il est déjà 15h et on décide de finir notre digestion on faisant une petite randonnée. Juste en face du refuge se trouve une partie du GR4. Un chemin, 200 m de dénivelé, 45 minutes de marche et nous voilà en haut du Puy de la Tache à 1 629 m d’altitude. Et là-haut, quelle vue ! On surplombe une bonne partie du Sancy. D’un côté une chaine de montagnes, de l’autre notre petit restaurant et tout au fond dans la brume, on aperçoit le Puy de Dôme. La nature est verdoyante, et je prends le temps de photographier la plupart des fleurs que l’on rencontre. J’en cueille aussi quelqu’unes pour me faire un joli bouquet champêtre. Un peu partout autour de nous on aperçoit des vaches qui font tranquillement leur petite vie dans ces immenses prairies, et on entend même quelques marmottes siffler (à votre avis, ça ne ressemblerait pas un peu au bonheur ?)

On redescend ensuite par le même chemin, on récupère la voiture, et on repart sur les routes d’Auvergne, direction le joli petit village de Saint-Nectaire. Le village est divisé en deux : Saint-Nectaire bas et Saint-Nectaire haut. En bas, on visite la maison du fromage, et on s’offre une petite glace à la myrtille fabriquée par un artisan local. En haut, on visite l’église qui surplombe le village. Et parce que la gourmandise n’est jamais bien loin, nous partons à la recherche de la ferme Bellonte. Nous arrivons peu avant la fermeture et les visites gratuites sont terminées. Dommage, j’aurais bien aimé voir comment est fait ce fromage. A défaut, j’en achète pour le déguster en rentrant à Paris. Après une petit caresse aux veaux tout juste nés, nous repartons et finissons notre journée par un pique-nique au lac Chambon, petite station balnéaire touristique.

Après cette journée bien remplie, une bonne nuit de repos s’impose.

Dimanche, nous reprenons la route direction le Puy de Dôme. Très reconnaissable à sa forme et à la station météorologique qui le surplombe, il est visible de presque partout. Nous montons en voiture jusqu’à 1 100 m d’altitude, puis on fini à pieds jusqu’au sommet. Le chemin est très agréable. D’abord dans la forêt puis sur les crêtes, nous avons droit à une faune et flore très variées. Je m’arrête pour observer les papillons et les scarabées, je mange des fraises des bois et des myrtilles, je photographie les orchidées et les pensées sauvages… tout en montant les 360 m de dénivelé. Arrivées en haut, un ballet de parapentes nous accueille. Ils apportent des touches de couleur dans le ciel gris, c’est un vrai spectacle. On fait le tour du sommet, et là, ma petite joie du séjour : on découvre le Puy de Pariou, aussi appelé (par moi-même) : le volcan de Volvic 🙂

Après cette marche, un pique-nique s’impose. Face à nous, le vide. Un peu plus loin, on voit Clermont-Ferrand et sa cathédrale en pierre volcanique. Un moment de calme et de repos bien mérité avant la descente. Il est maintenant temps de rentrer sur Paris.

Merci jolie Auvergne pour ce week-end au grand air. Je reviendrai !

__Charline__

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Lili 25 juillet 2018 at 21:32

    Comme ton article est beau Charline ! Tu as v pu balayer plein de merveilles régionales en un weekend. L’ Auvergne est une région belle et riche de nature, on y revient forcément. Je note pour le gite, il l’air juste dingue !

    • Reply LaPipelette 25 juillet 2018 at 21:40

      Merciii ❤️
      Et pour le refuge, attention à réserver ! Il est très apprécié apparemment ☺️

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :